Eh, t'es où là !!

somewhere…

L’aventure de l’outback australien…

Rockhampton, 5h30 du matin, nous y voila enfin après 7 heures de bus du nuit. Tout mon packtage sur le dos je file au camping Riverside alors qu’Aurelie saute dans un bus vers le backpacker le plus proche. A 6h du mat, la reception est toujours fermee, encore 2 heures a attendre. Par chance, deux p’tites bonnes femmes de 60, 65 ans, australiennes et voyageant en caravanes sont déjà levees. Je me fais invite une bonne tasse de the. 1h30 a discuter de tout et de rien. De cette manière le temps passe plus vite.  Au final le camping coute le prix que le backpacker  et a choisir je prefere un bon lit.  Je reprend donc tout mon bordel et en route vers l’hotel.  2 km de marche avec tous les sacs… ca pese!
A rockhampton rien de particulier a faire a part se manger un bon pave de viande de 300g ! il est 11h30, c’est chose faite !
Non ici l’interet sont les parc nationaux des alentours et les anciennes mines de ruby et de saphir.  On décide de se louer une bagnole et de partir le lendemain matin tot. Après toutes le formalites administratives faites, la caussion payee, on file chercher nos vivres et la flottes pour 4 jours. Retour au backpack.
Au p’tit matin on recupere affaires et glaciere  et on decolle. Après  200km vers l’interieur du pays, on sent déjà que la densite de population diminue.
Arrives dans les Tablelands, le premier parc naturel, on se rend compte que la glaciere prise au backpack n’est pas la notre! Merde!! Du coup pas sandwich, pas de couverts, pas de salade… Heuresement on n ’est pas tomber sur la glaciere d’une personne on gout douteux. La pioche n’est pas trop mal.
Pour le reste de la journée on visite le coin, rien d’exceptionel. Les cascades et points d’eau sont secs. Il s’agit ni plus ni moins d’une grande foret d’eucalyptus sur un plateau a 600m d’atitude. En tout cas ca sent bon. Le soir on camp un peu a l’arrache, interdit formelle de faire du feu, du coup pas de barbec, et en prime on se tapera un bel orage!
Au leve, on fonce vers Rubival et Saphire. Comme leurs noms l’indiquent, ce sont deux petits bourgs contruits sur des mines de saphirs et de rubi. Encore aujourd’hui nombre de personnes investissent ici, esperant faire fortune, comme certains chanceux qui force de patience et de determination ont trouves des precieux d’une valeur de plusieurs milliers voir plusieurs millions de dollars. Avec Aurelie on y coupe pas!! Apres une interessante descente dans les mines, on se loue un peu de materiel et on tente de notre chance… et la… chance ou destin, on trouve un saphir de 462g, 80% de purete, d’une valeur de 362 000 dollars!! Bonne peche, la suite du voyage en australie sera aisee.
Apres cette peche miraculeuse, on passera la nuit a Emerald dans un petit camping, arrive et parti hors des ouvertures de la reception, on economisera meme une nuit ;) . Au petit matin on decends vers les Carnarvon Gorges. Les routes de l’outback Australien sont de vrais cimetieres de kangourous, parfois durant 1 ou 2 km on peut sentir jusqu’a l’odeur des cadavres en decomposition tellement il y en a, et croyez  moi, on compremdra bientot pourquoi!!
Les Carnarvon Gorges. Voila un parc naturel qui en jete! Pour commencer on decide d’aller pique niquer pres du lac de ??, mais apres une 20 de km dans les sentiers de terre, remplis de poussiere, au milieu de nulle part, on realisera que ce n’est pas le bon chemin et malheusement, faute de gazoil, on preferera monter directement dans les gorges. Ici les distances sont grandes, la station la plus proche est a plus de 200km, et le reservoir est petit!! Apres midi decouverte de la faune, balades… Le lendemain on fera presque tous les chemins de randonnes, paysages, forets, cascades, kangourous, art aborigene…  Retour au campement a 18h, la nuit tombe doucement et nous devons etre rentrer a Rockhampton ce soir. 400 km de nuit dans l’outback Australien!!! Nous voyant remballer les affaires, des campeurs australiens intrigues nous interpellent: « rockhamton!!! maintenant!! pffff, faites gaffe au kangourou, soyez tres prudent!! »  On a vite compris. Apres seulement quelques kilometres, nombre de ces marsurpiaux traversent les routes, mangent tranquillement sur le bas cote et a vue de la voiture prennent peur et sautent… seulement ils sautent  presque tjs en direction de la route!!  Bref je crois que je n’avais encore jamais ete aussi attentif sur la route. A plusieurs reprises, je fais des ecarts de fous, dont un ecart en particulier bien violent pour eviter un enorme kangourou!! C’est pas passer loin! Malgre l’attention, un petit wallabi goutera au parechoc de notre Hunday, cette fois-ci pas d’ecart possible ou c’est nous qui allions au tas! Heuresement pour nous qu’il etait petit, pas trop degat, juste un petite bosse sur le capot, qui nous coutera tout de meme 80 dollars! Donc deux  conseils pratiques lors des passages dans l’outback: prevoir de l’essence, oui j’ai oublie de preciser, que nous avons du acheter un jerican de secours au camping, sans quoi on serait sans doute en train de pousser la caisse. Il y a deja qu’une station tout les 200 km, mais en plus pas de carte bleu possible, faut arriver dans les heures d’ouverture, v’la la galere toi!! Et le deuxieme conseil pratique… roule pas la nuit ou prevoit un bon parechoc!


About The Author

Seb

Comments

2 Responses to “L’aventure de l’outback australien…”

  1. toph dit :

    c’est de la couille?

  2. Mamidou dit :

    Super, et ce qui est génial, c’est que maintenant, avec votre énorme rubis, vous allez pouvoir faire suivre un camion citerne derrière le super camping car. C’est pas beau la vie. En tout cas, j’espère que par respect pour le pauvre kangourou que vous avez renversé, vous ne lui avez pas fait les poches.

Leave a Reply


Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly